Équipe

Conseil d'administration

Lynsey Billing

Présidente
Directrice de SCREAM Dance Academy

Lynsey enseigne la danse depuis l’âge de 15 ans et s’entraîne dans divers styles depuis l’âge de 4 ans (ballet, jazz, contemporain, Scottish Highland dance, whacking, hip-hop, yoga, pilates etc.).

Elle dirige l’Académie de danse Scream de Montréal depuis 25 ans et a ouvert l’Académie de danse Scream Rive-Sud en 2020.

Lynsey est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts en danse contemporaine de l’Université Concordia. Elle est la fondatrice du Diva Style (droits d’auteur appliqués), directrice de Scream Dance Project (auteur, metteur en scène et chorégraphe de spectacles multimédias complets) et chorégraphe et coach de Kyle Cragle (alias Scarlett Business).

Lynsey a joué et chorégraphié pour la Fête des Lumières à Lyon, France, la saison X d’America’s Got Talent, Fillactive, de nombreuses vidéos d’artistes, les Jeux du Québec, la Coupe Rogers, la Plaza St-Hubert entre autres. Elle a été chorégraphe invitée pour le département de danse de l’Université de Sherbrooke, elle a travaillé avec Yoherlandy (saison 1 de Révolution) et a également été juge pour plusieurs compétitions. Elle s’entraîne chaque année à New York depuis 25 ans.

Lynsey a coproduit un atelier avec le Studio Bizz et autoproduit un spectacle d’arts multidisciplinaires (danse, théâtre, cirque, musique) appelé « Stage » pendant 5 ans (avec Tentacle Tribe, Ill Abilities, etc). Elle estime que n’importe qui peut danser et son slogan pour la vie, comme pour ses studios de danse, est le non-jugement.

C'est avec joie et engagement qu'elle se joint au RED en mai 2021 et qu'elle en devient coprésidente quelques mois plus tard (septembre 2021).

Line Côté

Vice-présidente
Consultante en RH

 

Line Côté, MBA, associée fondatrice de RH CONSEIL – firme québécoise spécialisée en matière de gestion des ressources humaines –, est spécialisée en gestion des compétences, en formation et en recherche-action. Elle intervient à titre d’experte-conseil depuis plus 25 ans dans le secteur culturel dans les champs disciplinaires suivants : musées et patrimoine, danse, musique, théâtre, arts visuels, métiers d’art, patrimoine vivant, cinéma et télévision, librairies, arts médiatiques et arts de la scène. Ses mandats portent principalement sur la réalisation d’études diagnostiques sectorielles ou disciplinaires afin d’identifier les problématiques de gestion des ressources humaines ainsi que l’identification des besoins de formation, l’analyse de diverses professions clés du secteur culturel, l’élaboration de plans d’action stratégiques de formation professionnelle, le développement de profils de compétences pour diverses fonctions de travail et la conception de divers autres outils de gestion des ressources humaines.

Depuis 2004, Line Côté accompagne la directrice générale du Réseau d’enseignement de la danse dans divers mandats, notamment la réalisation d’un diagnostic sur la situation de l’enseignement de la danse dans les écoles de loisir du Québec, l’élaboration des programmes d’enseignement en danse classique, contemporaine et jazz destinés à la clientèle loisir, ainsi que dans la structuration de deux projets de transfert intergénérationnel de compétences pour créer une relève d’enseignants en danse classique et en danse jazz. Elle est actuellement vice-présidente du conseil d’administration de l'organisme.

Dominique Turcotte

Secrétaire
Enseignante et formatrice en danse Classique

Spécialisée dans l’enseignement de la danse classique, Dominique Turcotte a obtenu son brevet d'enseignement de l’Imperial Society of Teachers of Dancing en 1980. Diplômée de l’École nationale de ballet du Canada (Toronto), elle y a enseigné pendant quatre ans avant de s'établir à Québec. Initialement professeure au Centre de danse Les Ballets Jazz, elle a pris la direction générale et pédagogique du Centre de danse de Québec en 1985. Renommé L'École de danse de Québec (L'EDQ) en 1987, l'établissement a connu un important développement au cours des vingt-quatre années où elle en a assumé la direction. L'EDQ est ainsi devenue l'une des trois institutions québécoises de formation supérieure en danse.

Depuis 2011, au retour d’un voyage sabbatique de deux ans, Dominique se consacre à l’enseignement à titre de pigiste. Elle a été professeure invitée dans une douzaine d'institutions au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Dans la région de Québec, elle enseigne pour quelques écoles locales et à son propre compte.

Dominique s'est toujours impliquée dans le milieu de la danse. En effet, elle a siégé sur plusieurs conseils d'administration et comités professionnels aux niveaux régional, provincial et national. Sa contribution au développement de la danse à Québec lui a d'ailleurs valu plusieurs reconnaissances. En 2009, elle a notamment reçu le prestigieux prix Femmes de Mérite du YWCA dans la catégorie Arts et Culture.

En 1998, Dominique a cofondé le Réseau d’enseignement de la danse (RED). Membre de son comité pédagogique aviseur, elle a coécrit le programme RED pour l'enseignement de la danse classique. Elle enseigne occasionnellement lors des stages de développement professionnel du RED. Elle contribue aussi régulièrement à son blogue et à ses différents comités et activités. Elle siège au conseil d'administration du RED depuis 2019 et elle en a été coprésidente en 2020-2021. Dominique siège à la table du continuum de formation en danse et représente le RED auprès du MCC également.

Julie Savard

Trésorière
Gestionnaire et technicienne comptable

 

Julie Savard est une femme d’affaires très assumée, et ce, depuis son très jeune âge. La passion des affaires a vite fait sa place dans sa vie. Elle a été propriétaire de franchises Superclub Vidéotron à 23 ans et propriétaire de franchise Chez Cora Déjeuners à 24 ans.

Après plusieurs années à gérer des employés, des inventaires et côtoyer une large clientèle, elle décide de mettre à profit son expérience et lance son entreprise de tenue de livres. Ayant découvert son intérêt pour les chiffres et pour la gestion en général, elle décide d’offrir un service près de ses clients et se donne la mission d’informer ses clients périodiquement sur l’état évolutif de leur entreprise.

Aujourd’hui, Services BJM compte plus d’une centaine de clients dans des domaines très variés. L’équipe compte 4 employés et a une place d’affaires à Mirabel, Saint-Janvier.

Julie n’est pas juste une femme d’affaires, mais aussi une maman très impliquée de trois enfants. Elle a longtemps été présidente du comité de parents de leur école et aujourd’hui, elle est présidente de la Friperie de leur école. Elle cherche constamment des défis. Sa devise, toujours faire mieux.

Julie s'est joint au RED en 2019 et s'assure de la saine gestion financière en occupant le poste de trésorière.

Félix Bourret 

Administrateur
Conseiller politique et fonctionnaire

Félix multiplie les passions : danse, langues et cultures, politique, etc. Provenant de la danse traditionnelle, il a été interprète pour l’ensemble folklorique Mackinaw et La R’voyure, projet trad. Bien que son statut danseur soit en pause pour l’instant, il reste impliqué dans le milieu soit en soutenant le travail de La R’voyure et en s’impliquant maintenant au conseil d’administration du RED.

Il détient également une longue expérience en événementielle en ayant travaillé pour le Mondial des cultures de Drummondville, le festival Juste pour rire et étant toujours impliqué auprès du festival consacré à la culture japonais, YATAI MTL. Il travaille également à un projet entrepreneurial et souhaite créer un nouveau festival des traditions du monde qui se veut autant un événement artistique qu’un dialogue interculturel.

Diplômé de l’Université de Montréal avec une maîtrise en science politique, affaires publiques et internationales, il a brièvement travaillé à la Délégation général du Québec à Tokyo et à la Ville de Montréal, et travaille maintenant à Affaires mondiales Canada dans la division de l’aide internationale. Il a également travaillé au Regroupement québécois de la danse (RQD), pendant la pandémie, à titre de responsable de la recherche et des stratégies politiques et soutenait la représentation du milieu de la danse, en plus d’aider à faire le lien entre les membres du regroupement et les différentes instances politiques.

Il souhaite pousser son implication dans le milieu de la danse en se joignant au conseil d’administration du RED et en souhaitant aider au développement du réseau, aider à faire avancer les dossiers d’ordre politique et apporter son expertise tout en souhaitant apprendre de mes collègues et des membres du réseau.

Stéphane Charbonneau

Administrateur
Directeur de la troupe et du studio Rockwell Family

Stéphane est fondateur de la troupe et du studio de danse Rockwell Family. Âgé de 41 ans, il compte à son actif 21 ans de gestion d’un studio de danse, l’organisation d’une convention de Hip Hop qui en est à sa 15e édition, en plus d'offrir du mentorat à plusieurs danseurs et entrepreneurs.

Engagé dans son travail et dans la communauté de danse du Québec, depuis 2013 il a entrainé plusieurs troupes compétitives provenant de différents studios dans le monde. Au final, son objectif est toujours le même, soit celui de faire grandir la danse. 

Autodidacte et fonceur, il a appris ses bases à l’aide du livre « How to learn breakdancing ». C’est en 2000 qu'il a réellement découvert le hip hop et qu'il a développé l'ambition d'une carrière de danseur et chorégraphe. Aujourd'hui, son expérience et sa maturité se font ressentir tant dans ses créations que dans la qualité de son enseignement. 

Stéphane est propulsé par un fort désir d'excellence dans tout ce qu’il entreprend. Lorsqu'il a créé son studio de danse en 2000, il entreprenait en même temps des études au HEC de Montréal. Diplômé en marketing en 2003, il a travaillé pour de grandes firmes internationales avant de faire le saut vers son rêve de vivre de la danse. Depuis ce jour, il n'a jamais cessé de s’entraîner et de se perfectionner aux quatre coins de la planète.
« En 2007 j’ai décidé de quitter mon emploi dans le but de me consacrer à 100% à la danse. Depuis, ce sont des milliers de danseurs qui ont franchi les portes de mon studio. Détermination et persévérance, ce sont les mots qui me qualifient le mieux et je crois fermement qu’en travaillant, tous les rêves peuvent être réalisés." 
Cette détermination lui a permis en 2013, à l’âge de 33 ans, de devenir Champions du Monde de Hip Hop. Il a également remporté la médaille de bronze en 2014. C’est aussi cette grande détermination qui lui a permis de remporter une multitude de compétitions au fil des ans et d’enseigner partout dans le monde. Avec le Rockwell Family, il a participé à l’émission Révolution et a remporté la première émission de danse de la télé québécoise « Danser Pour Gagner », sur V Télé. 

Chorégraphe très actif dans l’industrie, il a eu la chance de travailler avec de nombreux artistes comme Rachid Badouri, Pascal Morisette, Sarahmée, Olivier Dion et sur plusieurs émissions québécoises telles que Les Dieux de la Danse, En Direct de L’univers, le Gala Célébration. Il a de plus eu la chance de faire partie de la distribution du film « Danser dans les rues 5 », une production hollywoodienne. Tout récemment, il a chorégraphié pour plusieurs jeux vidéo de la compagnie Ubisoft en plus de travailler sur plusieurs spectacles d’envergure tels que : NBA All Star Game, le Cirque du Soleil, la Fête Nationale, Canada Day et la tournée Ladies Night. 
 

André Laprise

Administrateur
Directeur et enseignant à l’Académie de danse de l’Outaouais et chorégraphe

Originaire des Cantons de l’est, André Laprise est diplômé de l’École supérieure des Grands Ballets Canadiens. Professeur et chorégraphe à l’Académie de danse de
l’Outaouais depuis 1979, il est nommé directeur artistique, pédagogique et administratif
de l’institution en 1982. En 1984, il crée le Camp d’été qui danse et devient assistant du
chorégraphe émérite des Grands Ballets Canadiens, monsieur Fernand Nault.


Sa carrière de danseur, professeur et répétiteur l’a amené à travailler au Canada, aux
États-Unis, en Europe et en Asie avec entre autres l’Atlanta Ballet, le Ballet du Théâtre
national de Brno, le Ballet national de la Corée, Ballet national de la Slovaquie, Colorado
Ballet, Danse-Partout, Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, Kansas City Ballet,
Nice Ballet Théâtre, Ottawa Dance Theater, Southern Ballet Théâtre et Washington
Ballet.

Originaire des Cantons de l’est, André Laprise est diplômé de l’École supérieure des Grands Ballets Canadiens. Professeur et chorégraphe à l’Académie de danse de
l’Outaouais depuis 1979, il est nommé directeur artistique, pédagogique et administratif
de l’institution en 1982. En 1984, il crée le Camp d’été qui danse et devient assistant du
chorégraphe émérite des Grands Ballets Canadiens, monsieur Fernand Nault.
Sa carrière de danseur, professeur et répétiteur l’a amené à travailler au Canada, aux
États-Unis, en Europe et en Asie avec entre autres l’Atlanta Ballet, le Ballet du Théâtre
national de Brno, le Ballet national de la Corée, Ballet national de la Slovaquie, Colorado
Ballet, Danse-Partout, Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, Kansas City Ballet,
Nice Ballet Théâtre, Ottawa Dance Theater, Southern Ballet Théâtre et Washington
Ballet.

Plusieurs fois boursier du ministère des Affaires culturelles du Québec, André Laprise a aussi agi à plusieurs reprises comme membre de jurys pour différents concours en danse au ministère de la Culture et des Communications du Québec, au Conseil des Arts et des Lettres du Québec, au Conseil des Arts d’Ottawa et au Conseil des Arts du Canada.

En plus de ses activités régulières, André Laprise s’est engagé de 1990 à 2006 auprès d’organismes voués à la formation, à la production et au développement de la danse tels le Réseau d’écoles partenaires en danse classique du Québec, dont l’Académie de danse de l’Outaouais est un des membres fondateurs, le Regroupement québécois de la danse et le Conseil québécois des ressources humaines en culture. À titre de citoyen, il a siégé à la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine de la grande ville de Gatineau de 2002 à 2011.
En 2002, André Laprise recevait le Prix hommage de la Ville de Gatineau, prix décerné à une personne qui s’est illustrée de façon marquante dans le développement artistique et culturel de l’Outaouais.

En février 2003, André Laprise est nommé fiduciaire et répétiteur attitré du Fonds chorégraphique Fernand Nault.
Plusieurs fois boursier du ministère des Affaires culturelles du Québec, André Laprise a aussi agi à plusieurs reprises comme membre de jurys pour différents concours en danse au ministère de la Culture et des Communications du Québec, au Conseil des Arts et des Lettres du Québec, au Conseil des Arts d’Ottawa et au Conseil des Arts du Canada.

En plus de ses activités régulières, André Laprise s’est engagé de 1990 à 2006 auprès d’organismes voués à la formation, à la production et au développement de la danse tels le Réseau d’écoles partenaires en danse classique du Québec, dont l’Académie de danse de l’Outaouais est un des membres fondateurs, le Regroupement québécois de la danse et le Conseil québécois des ressources humaines en culture. À titre de citoyen, il a siégé à la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine de la grande ville de Gatineau de 2002 à 2011.

En 2002, André Laprise recevait le Prix hommage de la Ville de Gatineau, prix décerné à une personne qui s’est illustrée de façon marquante dans le développement artistique et culturel de l’Outaouais.

En février 2003, André Laprise est nommé fiduciaire et répétiteur attitré du Fonds chorégraphique Fernand Nault.

En août 2021, il amorce son retour au sein du conseil d'administration du RED, porté par la vague de changements et souhaite y contribuer activement.

 

Corinne Desfossés

Administratrice
Directrice et enseignante à l'école CorinneDesfossés Danse

Corinne a fondé son studio en 2009 et elle se spécialise en enseignement du Jazz Contemporain. Elle a reçu sa formation fondatrice du «Jazz Dance Factory : School of American Jazz Dance » dirigé par Don Jordan et Phillip Cole à Montréal. Elle est accréditée de la «Simonson Method of Teacher Training» du « Dance New Amsterdam » à New-York. Elle fréquente annuellement, en personne ou en virtuel, les classes de Katiti King et de Teresa Perez (Gibney Dance Center, New-York), afin de renouveler et d’actualiser ses connaissances de la Technique Simonson. 

Au fil des années, elle a développé une pédagogie basée sur une approche technique, aérienne et musicale de la danse, ou le bien-être est au cœur de la pratique du danseur.

Ayant toujours à coeur d’explorer divers vocabulaires, elle a entamé une formation en enseignement de la danse contemporaine en milieu de loisir avec le RED, une avenue qu’elle souhaite poursuivre dans les années à venir.

Avec son studio de danse, elle souhaite mettre en place des conditions qui permettent aux individus d’exprimer leur unicité tout en participant à un projet commun. Malgré la rigueur que l’apprentissage de la danse requiert, il est important pour elle que l’expérience de tous s’inscrive dans le plaisir, l’amour et la fierté.

Elle est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en sociologie de la danse portant sur l'analyse de la représentation du corps dans la danse occidentale : du ballet classique à la danse contemporaine, à travers l’oeuvre de Georges Balanchine, Martha Graham, Alvin Ailey et Merce Cunningham.

En 2018, elle a reçu un  «Certificat d’attestation enseignement de la danse Jazz» avec une mention spéciale Reconnaissance de la qualité de l’enseignement par le RED (Réseau Enseignement de la Danse).     

Alexandra Savard

Administratrice
Directrice et enseignante à l'école de la Cité-Danse

Diplômée en danse du Cégep de Drummondville et de l’UQAM (B.A.), Alexandra Savard enseigne
la danse depuis un peu plus de 20 ans.

En 2002, elle revient dans Charlevoix, sa région natale, et devient co-fondatrice et co-
propriétaire de « La Cité d’Art », un projet familial aux mille possibilités, situé dans l’ancienne
église de Cap-à-l ’Aigle. Pendant 15 ans, elle dirigea ce projet avec passion : organisation
d’événements culturels, mariages et autres locations de salle, administration, etc.
Parallèlement, en 2008, c’est dans ce lieu qu’elle fonde son école de danse : l’École de la Cité-
Danse.

Alexandra s’implique également dans sa communauté en siégeant sur le conseil
d’administration du Club Optimiste depuis 2018. La jeunesse est une source d’inspiration et de
motivation dans son travail et dans ses engagements.

Membre active du Réseau d’Enseignement de la Danse depuis plus de 10 ans, elle partage et
véhicule les mêmes valeurs basées sur l’importance d’un enseignement sécuritaire et de qualité.
Alexandra a à cœur le développement, la reconnaissance et le rayonnement de l’enseignement
de la danse dans toute sa diversité. Elle est d’ailleurs reçue, lors du gala du RED en 2021, le prix
« Diversité/Inclusion » pour ses cours de danse adaptée.

Nadia Desgagnés

Administratrice
Directrice et enseignante à l'école ADN Desgagnés

Nadia Desgagnés a une solide formation en danse traditionnelle, claquette et Jazz qu’elle a pratiquée, enseignée et chorégraphiée pendant plus de 35 années. 
 
Sans délaisser ses chaussures de gigue, elle adopte ceux de directrice de son académie de danse, ADN Desgagnés, qu’elle fonde en 1986.  Elle avait une vision : démocratiser la danse et la rendre accessible au plus grand nombre sans sacrifice de qualité. 
 
Depuis, ce sont plus de 10 000 élèves qui ont bénéficié de son expertise et de celle des professionnels qui composent son équipe qu’elle appelle affectueusement « sa famille ».
 
Le parcours de cette artiste et gestionnaire exceptionnelle l’a conduit aux quatre coins du monde.  Que ce soit sur les planches d’un théâtre à Broadway, d’un cabaret parisien ou d’une scène québécoise en plein air, Nadia et ses acolytes ne laissent personne indifférent.  C’est une opinion que partagent non seulement le public, ainsi que les nombreux professeurs, chorégraphes et metteurs en scène qu’elle a eu le plaisir de côtoyer.

L’univers de la danse n’a pas de secret pour celle qui prône l’adoption d’approches multidisciplinaires : elle est au fait des dernières tendances, des nouvelles techniques et des innovations qui font évoluer la danse, quel que soit le style.  De plus, étant donné les responsabilités qui lui incombent, elle comprend mieux qui quiconque les enjeux relatifs aux milieux de la danse au Québec.